Archives pour la catégorie Culture

Jaffa Race on Baldwin Street

jaffa_raceVous le savez peut-être, Dunedin possède le record de la rue la plus pentue du monde (inclinaison moyenne de 29%, avec un maximum de 35%). C’est juste à côté de chez nous et des événements y sont régulièrement organisés. Ce 18 juillet était le jour de la Cadbury Jaffa Race, course au course de laquelle plus de 25.000 jaffas sont lâchés du sommet de la rue.

La Nouvelle-Zélande est un pays de parieur, des tickets de loteries sont vendus dans tout le pays et même au-delà, chaque jaffa possède un numéro, si votre ticket correspond à un des cinq chocolats arrivés en premier en bas de la rue vous gagnez un lot.

 

jaffa_race (1)
Baldwin Street vue de l’arrivée de la course.

Cette année, pour la première fois il y avait trois courses. La première course se fait toujours avec des jaffas rouges, sur les suivantes les couleurs changent chaque année et le jeu et de les deviner.

jaffa_race (3)
Un jaffa de course !
jaffa_race (8)
M. Cadbury était là. La jeune fille sous le bonnet rigolo c’est Lucie, une française rencontrée par hasard qui a vécu chez nous un petit temps.

Mais au fait, c’est quoi un Jaffa ?

Il a bien fallu qu’on y goute après avoir vu cette course (il n’est pas conseillé de manger ceux qui ont fait la course), on a donc acheté un paquet dans le supermarché le plus proche. Un jaffa c’est donc une petite bille en chocolat recouvert d’un glaçage en sucre (un peu comme les M&M’s) et aromatisé à la fleur d’oranger. Les jaffas de la course sont produit spécialement pour l’occasion par Cadbury, ils sont plus gros et de différente couleur (je le rappelle Dunedin accueille l’usine de Cadbury qui alimente en chocolat toute la Nouvelle-Zélande… yummy yummy*…)

Des jaffas normaux et des jaffas de course dopé aux stéroïdes.
Des jaffas normaux et des jaffas de course dopé aux stéroïdes.

Le site web officiel : http://chocolatecarnival.co.nz/jaffa_race

A noter qu’à un moment dans l’année (février je crois), il y a aussi une vraie course (avec des gens qui courent !…). Les coureurs parcourent la rue aller-retour en partant du bas, il va falloir aller voir ça !

Nos invités peuvent aussi s’y mesurer : l’actuel record est détenu par Thomas avec 4’10 ».

* miam miam

Les test-match de cricket

Cette semaine, il y avait un test-match de cricket, et si je dis « cette semaine » c’est parce que c’est un match qui dure cinq jour. Vikash nous a dit qu’on ne pouvait pas le manquer, donc on a voulu y aller. Surtout qu’ici ça a l’air d’être quand même un événement majeur (Alice a par exemple reçu un mail de sa chef disant qu’elle serait sur le terrain toute la semaine, et donc joignable uniquement par mail, et encore que quand la balle n’est pas en jeu).

Alors pour ceux qui, comme nous, ne connaissent pas le cricket, une petite vidéo d’explication ici : http://www.youtube.com/watch?v=DCfgcHR3H04 .

On s’est donc décidé à y aller le dernier jour. Sauf qu’en arrivant au guichet et en voyant que l’entrée était quand même à 30$/personne (parce que c’est le dernier jour), on a trouvé ça un peu cher. Enfin c’est surtout qu’on n’avait pas vraiment saisi le concept (pourtant Anne et Vikash nous avaient prévenus) : au cricket, il faut y aller dans l’optique d’y rester la journée, avec un plaid, le picnic, les gamins, des jeux, des livres, et passer la journée dehors à prendre l’air, en s’intéressant vaguement à ce qu’il se passe sur le terrain (du moins c’est comme ça qu’ils font ici). Comme on n’avait rien de tout ça, on s’est contenté de regarder le match une demi-heure à travers un bout de grillage qui n’avait pas été opacifier et de prendre quelques photos :

Je ne l’ai pas dit mais le Criquet est un jeu très « intra-Commonwealth ». Les équipes étaient les Black Caps (l’équipe de Nouvelle-Zélande) et en face il y avait les West Indies (équipe issue d’une confédération de pays des Caraïbes : Jamaïque, Guyana, Barbade, Trinité-et-Tobago, Antigua-et-Barbuda, etc).

Et on a bien fait de ne pas payer une entrée, le match a été arrêté à cause de la pluie (faudra faire un article sur le temps un de ces quatre!) et s’est donc terminé sur un match nul.

La parade de Noël

On est tombé dessus totalement par hasard, en sortant de chez nous : on a vu que toute la grande rue était bloquée et qu’il se préparait quelque chose… C’était la traditionnelle parade de Noël du 1er décembre.

Plein de chars, certains aux couleurs des grandes enseignes de la ville (Cadbury, Mc Donald, les stations de radio), d’autres pour les clubs et les services municipaux, ce fut l’occasion de prendre (beaucoup) de photos :

On se demande si ce sont les mêmes chars chaque année ou s’ils en font de nouveaux à chaque fois…

Réponse l’an prochain !