Road-trip au nord de Te Wai Pounamu : Jour 1 – Christchurch

Le 28 décembre :

Ça y est, ce sont nos premières vacances et on va pouvoir en profiter pour visiter pour le pays pour la première fois. Comme on a quasiment deux semaines de vacances (même si le début a été bien occupé par le déménagement et la fabrication du lit dans la voiture), on a décidé de partir assez loin et d’aller explorer le nord de de l’île sud (Te Wai Pounamu le nom Māori, littéralement « les eaux de pierres vertes »).

dunedin_christchurch

Première étape : Dunedin > Christchurch (4h30 – 360km).
Rien de notable sur le chemin, c’est la première fois qu’on part si loin de Dunedin et qu’on emprunte les grandes routes nationales (State Highway). Pas d’autoroute ici, les grandes liaisons entre villes sont des routes 2×1 voies,  parfois entrecoupées de ponts à une seule voie. En dehors des grandes routes on tombe sur des gravel roads (des routes de gravier, de la piste finalement). On a emmené notre GPS mais il n’est pas forcément utile, il y a peu de routes et les directions sont bien indiquées.

Arrivés à Christchurch, on va directement au centre de la ville et c’est le choc, il n’y a vraiment plus rien. La ville a connu un tremblement de terre de magnitude 7,1 en septembre 2010. Il y eut peu de destruction et de blessés, mais une réplique de magnitude 6,3 a suivi le 22 février 2011 et fut, elle, fatale pour les bâtiments déjà affaiblis (plus d’info chez les copains Belges qui vivent à Christchurch ou encore ici ou ).

Roadtrip1 006
Notre première rencontre avec le centre ville, un immense chantier entouré de clôtures.
Une immense tour, vide et fermée.
Une immense tour, vide et fermée.

Il n’y a plus rien, des places vides et des tas de gravats à la place des anciens building. En fait, la dé-construction commence seulement. Les deux premières années après le tremblement de terre ont été occupées par les expertises d’assurance, et ce n’est que récemment que les bâtiments ont commencés à être démolis. Aujourd’hui, la moitié des bâtiments qui doivent être détruits est encore debout, quant à la construction de leur remplaçant, c’est encore anecdotique. C’est vraiment un paysage ravagé qui fait mal au cœur, ça fait une drôle d’impression…

Malgré ça, les habitants de Christchurch restent optimistes. De nombreux artistes ont créé des œuvres avec des matériaux trouvés dans les décombres. Un des symboles les plus représentatif est le Re:Start Mall, un centre commercial entièrement recréé dans des containers de bateaux.

Mais il ne faut pas s’arrêter à ça, Christchurch est une ville très étalée, et si le centre est maintenant délaissé, l’animation s’est répartie dans les différents quartiers et il reste encore pleins de choses à voir. On n’a pas eu le temps de visiter le reste de la ville mais on reviendra un weekend. En plus maintenant on sait où dormir ( 😉 ).

Avant de partir, on avait trouvé le blog de deux belges avec des profils similaires aux nôtres qui venait tout juste d’emménager à Christchurch (voir la section « Les Blogs des copains« ). On avait échangé plusieurs e-mails pour leur poser pleins de questions pratiques sur  la vie en Nouvelle-Zélande et notre passage par Christchurch fut l’occasion de les voir en vrai. Nous avons donc été formidablement bien accueillis pour une sympathique soirée, une nuit et même une matinée tardive (le tout agrémentée de jeux de société, de bonne bouffe et de francophonie).

Nos amis belges.

4 réflexions au sujet de « Road-trip au nord de Te Wai Pounamu : Jour 1 – Christchurch »

  1. Oups, je me suis trompé dans la retouche des images, celles-ci sont un peu lourdes, la page peut prendre du temps à charger.

    Sinon si quelqu’un connait un bon outil pour faire de jolies cartes d’itinéraire, je suis preneur.

  2. Je confirme le temps de chargement 😉
    On avait vu un reportage sur Arte (coupdevieux.com) qui parlait de ces fameux tremblements de terre … c’est impressionnant de voir tout ce qui s’est écroulé, et ça doit l’être d’autant plus quand tu le vois en face !

    Pas d’info sur un outils qui fait de jolies cartes, désolée ^^

  3. Ben c’est très bien les cartes d’itinéraires Google maps! D’ailleurs je vois des montagnes et de la neige au nord ouest : y a des stations de ski?

    1. Ouais, dans les montagnes (qui s’appellent les Alpes) il y a pas mal de stations de ski, on ira surement cet hiver.
      Bon après les stations sont beaucoup plus petites qu’en France et ça coûte très cher (comme toutes les activités ici). Par exemple le domaine des Remarkables qui est réputé : http://www.nzski.com/theremarkables/ (3 remontées – 100$ le forfait à la journée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *